« La vision, la foi et la force apostolique de Moïse ». André Debenest

Catégories: Articles

Texte Deutéronome 33 et 34

1) La vision apostolique de Moïse .

Ch 33. Nous arrivons ici à la fin de la vie de moïse et à la fin de l’exercice de son Ministère. Dieu le fait monter sur le mt Pisga et va amener Moïse à voir tout le pays…la vision apostolique est capable de voir l’ensemble d’une façon globale et pas seulement l’un des aspects comme le prophète est capable de le faire . Moïse est aussi un prophète. Mais il est avant tout et c’est cela qui nous interpelle un stratège qui voit l’œuvre dans son ensemble.
Nous devons continuer à monter pour voir dans l’invisible.
Il voit les tribus et les héritages terrestres. Chapitre 34 Nous ne pouvons nous contenter de voir les hommes en terme de salut…cela a été l’erreur de l’Église, celle de focaliser uniquement sur le salut de la personne. Mais Dieu est le Dieu de l’environnement et du territoire. Notre environnement l’intéresse et doit aussi nous intéresser. (regardez Jonas quand Dieu lui parle des animaux en grand nombre). Donc voir les hommes est une bonne chose, mais voir son environnement que Dieu veut changer, c’est mieux ! Il est le Dieu du Royaume et veut changer aussi les territoires que nous habitons. Donc élargissons nous à cette vision apostolique.

2) Il a une parole pour chaque tribu et délimite chaque territoire.

C’est aussi cela la vision apostolique. N’est-ce pas fantastique d’avoir un homme d’une telle clairvoyance? Notre responsabilité, si nous prétendons servir le pays, est d’avoir cette capacité de voir et d’annoncer le dessein de Dieu et là nous sommes un peuple prophétique. Dieu parle et montre dans le temps… Il restera à Israël d’incarner et d’obéir à la vision de Dieu. Mais quand Dieu parle et définit une vision, il veille à son accomplissement.
Esdras 5:1 «Le prophète Aggée et le prophète Zacharie, fils d’Iddo, parlèrent au nom du Dieu d’Israël aux Judéens qui étaient en Juda et à Jérusalem. Alors Zorobabel, fils de Shéaltiel, et Josué, fils de Yotsadaq, commencèrent à bâtir la maison de Dieu à Jérusalem. Et avec eux étaient les prophètes de Dieu, qui les assistaient.»
Esdras 5:1-2 NBS
La synergie apostolique et prophétique amène le dessein de Dieu à se réaliser!

3) La foi de Moïse en son Dieu pour son peuple.

Nous voyons cela à partir du verset 26 .«Nul n’est semblable à Dieu, ô Yeshouroun! Il chevauche le ciel pour venir à ton secours, et les nuées, dans sa majesté. Le Dieu du temps jadis est un refuge, depuis toujours il est à l’œuvre; devant toi il a chassé l’ennemi, en disant: « Détruis! » Israël demeure en sécurité. La source de Jacob est à part dans un pays de blé et de vin, et son ciel distille la rosée. Heureux es-tu, Israël! Qui est comme toi, peuple sauvé par le Seigneur, le bouclier de ton secours et l’épée de ta majesté? Tes ennemis te flatteront, et tu fouleras leurs hauteurs.
Moïse n’est pas un homme qui doute de la puissance de son Dieu. Il est dans une ferme assurance. Et c’est aussi cela qui produit le miracle, la foi et l’assurance héritent des promesses. Il termine ce passage du chapitre 33 en proclamant la défaite des ennemis d’Israël. Si nous n’avons de puissance que pour la vérité alors fortifions notre foi en proclamant la victoire absolue de Dieu sur tous les ennemis de l’Église du Seigneur..

4) Moïse est un homme clairvoyant jusqu’à son départ vers Dieu.

Sa vue n’était pas affaiblit . Il s’agit ici de la capacité de moise de voir dans l’invisible. Il est un prophète hors pair. Comme nous sommes sensés l’être nous aussi. Toute sa vie il a vu et au bout de sa vie il voit tout comme auparavant. Cela est très réconfortant pour ceux qui prennent de l’âge.
Nous devons continuer à chercher cette fenêtre ouverte dans le ciel comme Jean l’a expérimenté en Apoc 4:1

5) Sa vigueur est restée intacte.

Il n’y a pas eu de baisse dans la vie de Moïse… Sa force en Dieu est la même à la fin de sa vie qu’elle l’a été au commencement. Cela est pour nous quelque chose à rechercher. Rester avec la même efficacité quelque que soit notre service.
Parfois nous voyons des hommes qui au bout d’un certain temps de ministère, connaissent une baisse de l’onction dans leur vie… Ces hommes n’ont pas été renouvelés comme ce fut le cas de Moïse. Si nous avons connu l’automne ou un hiver dans l’exercice de notre mandat, il est temps de nous ressaisir et de retrouver notre premier amour remplit d’une nouvelle vigueur.

6) Rechercher sa présence que rien ne peut remplacer.

Ce fut le fondement de la vie de Moïse. Chercher sa présence nous conduira à connaître l’intention de Dieu et nous pourrons prophétiser son intention pour nous, notre famille, notre église et le pays .
Car il faut qu’il règne . 1 Corinthiens 15:25
Bien à vous
André

Laisser un commentaire